Information
Auteur-e-s Richard Shusterman
Collection Le sens commun
Éditeur Les Éditions de Minuit
ISBN 2-7073-1404-8
Langue Français

Écrire un avis

Note : Le HTML n’est pas pris en charge !
    Mauvais           Bon

L'art à l'état vif

Richard Shusterman

Non disponible
  • 54,95 $

Ajout au panier

Proposer une théorie esthétique qui reprenne les méthodes et les enseignements de la philosophie pragmatiste, telle est l’ambition de cet ouvrage qui, tout en adhérant à une conception unitaire de l’art, porte une attention plus particulière aux arts populaires et à la culture des mass médias.

En situant les thèses pragmatistes sur l’art par rapport à une autre tradition de pensée anglo-saxonne, l’esthétique analytique, il s’agit ici d’exploiter le potentiel démocratique et progressiste du pragmatisme. Car, si la culture populaire américaine est indéniablement mieux connue en France que la philosophie de ce pays, les réflexions qui tentent de la prendre en compte restent l’apanage des journaux. La philosophie universitaire reposant quant a elle sur des présupposés trop conservateurs pour comprendre l’art populaire et voir dans une esthétique pragmatiste autre chose qu’une inconséquence conceptuelle définie en effet par le désintéressement et l’absence de finalité, comment l’esthétique pourrait-elle à ses yeux relever de la pratique ? Rapprocher alors l’esthétique de la sphère de la praxis, rompre l’identification restrictive de l’art aux seuls beaux-arts, et reconsidérer la notion d’art en libérant celui-ci du carcan qui le sépare de la vie, c’est à la fois défendre la légitimité esthétique de l’art populaire et concevoir l’éthique comme un art de vivre.

L’esthétique pragmatiste se doit aussi d’éviter l’abstraction propre au discours philosophique traditionnel, en avançant à travers l’étude d’œuvres d’art concrètes. Prendre comme lieux privilégiés de ce parcours théorique un poème de T. S. Eliot et un disque de rap et unir ainsi, dans un même livre, l’avant-garde et le hip-hop est assez emblématique d’un idéal socioculturel post-moderne, ou l’art soi-disant noble et l’art prétendument vulgaire trouveraient une légitimité en dehors de toute hiérarchie oppressive et s’offriraient dans l’expérience à l’état vif.

1992, 272 pages

Auteur-e-s

Richard Shusterman

Collection

Le sens commun

Éditeur

Les Éditions de Minuit

ISBN

2-7073-1404-8

Langue

Français

Code produit

[100824]

Etiquettes : art, état, vif, contre-culture, street